Orgue électronique
Le tas de Bois
Le puzzle
La gamme
L'apprentissage
Le Baxophone
Sommier CELLO
Tuyaux CELLO

Vue d'ensemble
Sculpture

... FIN AOUT 1976 ...

Résultat de mes investigations

Voici la traduction des "hiéroglyphes" dans l'ordre de placement sur la gamme :

1 - Tremolo
2 - inconnu
4 - Pif = Piffaro
6 - Vlets = Volets
8 - Vf = Violon Forte
11 - Trombone+cymbale
12 - Vp = Violon Piano
15 - Clon = Carillon
16 - Bxo = Baxophone
19 - Ond = Ondamaris
24 - Vte = Voix celeste
25 - Dt = Déclenchement
33 - Cllo = Violoncelle
34 - Bton = Baryton
51 - CloB = Violoncelle Basse

ce qui nous donne la gamme complète ci-dessous :

Cette recherche n'aura pas été aussi simple, contrairement à ce que je pensais au départ.

En effet, pour comprendre les annotations du noteur, il a fallu apprendre
les noms des registres en usage dans les orgues d'église et dans les orgues mécaniques.

D'abord avec l'aide d'une documentation appropriée jusqu'alors réservée aux initiés :

L'ART DU FACTEUR D'ORGUE par Dom François Bedos de Celles (1709-1779)
(oui oui, vous avez bien lu, le plus bel ouvrage sur les orgues a été conçu
sous le règne de Louis XV, et le tout en vieux françois SVP !).

L'ORGUE, SA FACTURE par le Chanoine Louis Aubeux (1971)

THE FAIRGROUNG ORGAN by Eric V. Cockayne (1970)

FROM MUSIC BOXES TO STREET ORGANS by Mr. R. Dewaard (1967)

ENCYCLOPEDIA OF AUTOMATIC MUSICAL INSTRUMENTS by Q. David Bowers (1972)

Ces ouvrages sont devenus mes livres de chevet pendant plusieurs années
et m'ont aidé à percer les mystères de la facture de cet orgue.

*

Vous l'aurez compris, on s'oriente vers une GRANDE DECISION !

Faisons le point : 

Nous sommes fin août 1976.

Je connais la position des notes et des registres sur les cartons.
Je possède un répertoire de 35 cartons en bon état, Valses, Foxtrots, One-steps et même quelques Charlestons.
J'ai reconstitué environ 150 tuyaux en pièces détachées.
La boîte à touche me semble réparable (vue de l'extérieur !).
Le clavier dépoussiéré est également récupérable, malgré les touches et les ressorts à refaire;
Les sommiers, toujours vue de l'extérieur, semblent aussi pouvoir être restaurés.
Le grand soufflet que nous appellerons "pompes" n'a pas trop souffert des attaques des insectes.
Seule la cabine est en ruine et inutilisable.

L'heure du choix est arrivée : deux solutions se présentent à moi :

Avec tous ces vestiges, je reconstruis un orgue "à ma façon".
Evidemment, il va falloir tout recréer : étude d'une gamme qui tienne compte des tuyaux récupérés, mais
comme elle n'est pas chromatique, je vais devoir ajouter les tuyaux manquant !
Puis refaire des sommiers adaptés, perforer de nouveaux cartons...

Tout cela est bien ambitieux pour un néophyte !

Cet orgue a fait danser les habitants de Béthune pendant des années !
Je suppose donc que malgré sa gamme bancale, il devait avoir de bonnes qualités musicales et rythmiques.

Ne serait-il pas plus raisonnable de se lancer dans une restauration dans l'espoir de faire
rejouer un jour cet orgue comme au bon vieux temps ?

La décision est prise :

ALEA JACTA EST (comme aurait dit Jules César !)

Il faut restaurer cette machine dans son état d'origine !

*

Mais avant de restaurer, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement
de cette remarquable et complexe mécanique.

... Meccanorgue ...Meccanorgue...Meccanorgue...

LIVRE D'OR

...Page précédente ................... ...................


31-8-05